Six mois sans le moindre match de football européen, six mois sans l’unique Ligue des Champions qui fait saliver tous les fans et joueurs de football. Certains prédisaient un tournoi terne avec des joueurs hors de forme, des matches sans saveur pour une saison qui n’avait que trop durée.

Force est de reconnaitre que cette analyse d’avant tournoi fut pour le moins erronée. Ce tournoi fut exaltant, passionnant, renversant et comprenait tous les ingrédients pour raviver la passion autour du ballon rond ! Seul bémol, l’absence de public qui dénature l’ambiance unique d’un match à enjeu. On ne se fera jamais à ces tribunes qui hurlent des encouragements grotesques en playback.

Ce format a très largement séduit et doit pousser les grands clubs et l’exécutif de l’UEFA à réfléchir à une éventuelle évolution. Il semblerait qu’un Final 4 soit plus en capacité de s’accorder aux exigences du calendrier européen. Ce format passionnant est une aubaine pour les fans de football ; l’absence de l’importance du but à l’extérieur change rebat complétement les cartes. Le format actuel est figé jusqu’en 2024 du fait des droits télé qui n’accepteront pas une diminution du nombre de matches. Mais le succès de cette édition particulier 2020- Covid 19 doit amener rapidement à réfléchir autour de ce sujet pour l’après 2024 !!

Arrêtée au milieu du mois de Mars par les conséquences du Covid, l’UEFA à la différence de la LFP pris son temps avant de décider le format de reprise de la compétition.  Il fallait terminer les derniers huitièmes de finale à huis clos évidemment afin de pouvoir commencer les quarts de finale. Il fut décider d’organiser le final 8 à huis clos à Lisbonne dans deux stades de la ville. La capitale portugaise fut choisie pour deux raisons : aucune équipe portugaise en quart et très faible circulation du virus .

Les huitièmes de finale retour furent un moment intéressant avec plusieurs confirmations et une surprise : Manchester s’imposa de nouveau contre le Real de Madrid après un match fantomatique de Raphael Varane qui offrit deux buts à Manchester City sur des erreurs de poussin ! Une nouvelle démonstration de force du Bayern face à Chelsea sans oublier le premier exploit des Gones qui en perdant 2-1 à Turin font leur retour dans le final 8 européen.

Ce nouveau format débuta le 12 aout dernier par le match PSG- Atalanta Bergame. Le déclic face à Dortmund permet les espoirs les plus fous pour tous les parisiens.  Lors de ce match retour, Paris su surmonter ses démons en étouffant complétement Dortmund dont le milieu fut inexistant.

Lors ce quart de finale, Paris n’a pas le droit à l’erreur .  Malgré les absences de Di Maria, la méforme d’Icardi et les blessures de Mbappé et Verrati, ils se doivent d’emporter ce match face à cette révélation de l’année qu’est Bergame. Une défaite serait un affront intolérable ! Après un match très décevant et une performance collective pitoyable, les parisiens ont réussi à se qualifier grâce a  un coaching salvateur de Tuchel. En cette nuit estivale, Choupo- Moting est rentré dans la légende européenne du club parisien. Ils retrouveront en quart Leipzig vainqueur logique des colchoneros de l’Athletico Madrid !

Performance majuscule de l’Olympique lyonnais qui se qualifie pour le dernier carré européen en éliminant le Manchester City de Guardiola.  Un match intelligent, des contre-attaques assassines , une défense de fer sans oublier le loupé incroyable de Raheem Sterling devant la cage vide du gardien portugais de l’OL. Le cocktail indispensable pour créer cet exploit majuscule. Ils retrouveront en demi-finale l’épouvantail de la compétition le Bayern Munich, désormais grandissime favori après leur victoire histoire 8-2 contre le Barcelone de Messi.

Victoire logique ensuite du PSG lors de la demi-finale maitrisée face à Leipzig . Une victoire 3 à 0, une défense solide, un milieu dominateur, un Neymar de gala et une véritable leçon tactique : les parisiens ont su cette fois ci répondre présent à un moment crucial pour atteindre leur première finale de ligue des champions de leur histoire.

La seconde demi-finale entre le Bayern et Lyon fut surprenante au départ et logique à la fin. Un début de match impressionnant des gones qui n’ont pas su cette fois se montrer d’un réalisme implacable devant le but.  Ce fut le cas du Bayern qui dans la foulée d’une immense occasion de Toko Ekambi ouvra la marque par une frappe supersonique de son jeune brésilien. Un deuxième but allemand arriva dix minutes après pour assommer les français. Une victoire au trot trois à zéro des munichois qui ne souffre d’aucune contestation !

23 Aout 2020.  Lisbonne ; première finale européenne de l’histoire du PSG !

L’expérience fut un des éléments clés de cette finale européenne. Battu par le Bayern Munich, le PSG est resté aux portes de la gloire alors qu’il a eu plusieurs occasions d’ouvrir le score. Le club allemand a décroché son sixième sacre en C1 lors d’un Final 8 inédit, avec matches à élimination directe sur terrain neutre et à huis clos. Ce solution fut mise en place à la dernière minute par l’UEFA pour sauver l’édition 2020 de la pandémie de Covid 19.

Le PSG s’est montré trop maladroit devant le but, des stars qui sont passés à travers avec un petit Neymar et un Mbappe hors de forme, un plan tactique incompréhensible et une défense trop basse pour enrayer le jeu munichois. Neuer a été grandiose en stoppant toutes les initiatives de Neymar, Mbappé et Marquinhos !

En toute fin de match, Choupo Mouting a presque refait le coup de Bergame mais sa talonnade a fui la cage de Neuer, le bourreau parisien !!

Malgré un match assez terne, le Bayern a été collectivement supérieur avec une vraie identité de jeu ! Comme le dit justement Rémy Lacombe , en termes de résilience et de persévérance , il n’y a pas meilleur exemple que le Bayern !

Malgré cette immense déception, le PSG  a toutes les capacités de revenir très prochainement en finale de C1 à la différence de tous les autres clubs français !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 8 =