Un professeur d’Histoire décapité à quelques centaines de mètres de son collège. Assassiné dans l’exercice de son métier, pour avoir défendu la liberté d’expression qui est un des piliers de notre république.

La lâcheté doit se transformer en courage

Certes, face à un acte d’une telle ignominie, le pays est très largement rassemblé derrière la communauté éducative. Comme le Président Macron l’a rappelé vendredi soir, c’est notre mode de vie, notre liberté, notre république qui a été visée.

L’heure ne peut être aux multiples condamnations verbales, aux symboles ou à la multiplication des messages de soutien de toutes sortes.

On ne peut pas oublier que la lâcheté des pouvoirs publics à l’égard de la montée de l’islamisme a une lourde part de responsabilité dans la situation actuelle.

Il faut avoir le courage de faire lien comme le dit justement Eric Ciotti entre islamisme et immigration incontrôlée. Il faut mettre enfin un coup d’arrêt brutal à cette immigration qui nous menace culturellement.

Ce drame doit nous inciter chacun dans nos vies respectives à faire nation en se réappropriant d’abord et en défendant ensuite les valeurs de notre pays. Nous ne devons plus rien laisser passer à quelque niveau que ce soit : école, association sportive, entreprise, espace public ou dans les transports. La lâcheté doit se transformer en courage. Ce drame doit nous conduire à un sursaut national. C’est l’enseignement du français et de nos valeurs qui doit redevenir l’alpha et l’oméga de la vie citoyenne dans tous les quartiers de France.

L’avenir de notre société est en jeu

Nous attendons aussi de notre gouvernement qu’il soit implacable à l’égard de ceux qui ont participé à quelque niveau que ce soit à cette cabale indigne contre ce professeur. Vidéo, partage sur les réseaux sociaux etc doivent être poursuivis puis lourdement condamnés par la justice. Il convient ici d’appliquer le plus fermement possible la disposition sur la mise en danger d’autrui.

L’Education nationale doit identifier ceux qui dans sa hiérarchie n’ont pas davantage agi pour protéger ce professeur au niveau physique, pédagogique et psychologique. On ne peut plus détourner le regard.

Le gouvernement doit accélérer la mise en œuvre de la loi contre l’islamisme radical. Il faut urgemment mettre en place un arsenal juridique pour lutter efficacement contre le salafisme et l’islamisme radical. Une loi majeure qui doit avoir une portée similaire au Patriot Act américain qui faisait suite aux attentats du 11 Septembre 2001.

Il en va de la survie de notre pays, de notre capacité à vivre ensemble en assumant fièrement les valeurs qui sont les nôtres.

Sébastien Ginet – LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + vingt =