Après 25 ans d’attente, le Nimes Olympique retrouve la ligue 1. Un défi particulier dans une ville qui vibre pour le football et pour son équipe.

L’engouement exceptionnel avec près de 12000 abonnés , remplissant ainsi 80% de sa vieillissante antre des Costières démontre l’ampleur de l’attente dans la région gardoise.

Après sept journées , quatre déplacements, la réception du PSG et de l’OM , le promu gardois se retrouve en milieu de tableau avec neuf points. Une victoire au scénario abracadabrantesque à Angers, une victoire de prestige à domicile contre l’OM précédant une courte défaite dans la ville rose contre Toulouse , le Nimes Olympique a signé un début de saison encourageant. Toute la région attendait avec passion la venue du PSG de Neymar et Mbappe. Ce fut un match épique, certes perdu 4-2 mais qui démontre le caractère et la qualité physique de cette équipe.

Au lendemain de la trêve internationale, l’équipe de Bernard Blaquart enchainait deux déplacements à Bordeaux puis Monaco. En gardant son identité de jeu offensive à l’extérieur, l’équipe gardoise réussit la performance d’enchaîner deux nuls chez ses deux grandes équipes du championnat de Ligue 1.

Le club n’a plus le lustre de son passé étant le plus petit budget de ligue 1  avec 20 millions d’euros mais s’appuie sur une équipe agile et compétente ainsi que sur un formidable esprit de groupe. Il mise aussi sur l’ ADN offensif prôné par le coach Bernard Blaquart.

C’est une philosophie de jeu qui nécessite beaucoup d’efforts mais qui garantira de belles soirées aux costières.

Le maintien passera par un bilan positif à domicile sans oublier la nécessaire restructuration du club que le Président Assad mène étape par étape.

Le nul d’hier soir à domicile contre Guingamp est la vraie première déception de la saison. Rendez -vous dimanche pour le match le plus important de la saison à Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *