Le 21 mars dernier, notre passion commune des bleus avec mon cousin Alexis nous a conduit à découvrir un nouveau pays de l’est européen, la Moldavie.
A première vue, ce petit pays d’Europe oriental, ancienne république soviétique, n’a rien d’une carte postale idyllique incitant au tourisme. Nous ne serions probablement jamais venus si notre équipe de France, double championne du monde n’avaient pas été dans ce groupe qualificatif pour l’euro 2020.
Mais notre séjour fut plein de surprises de l’arrivée à l’aéroport local jusqu’à notre tentative de sortie dans les établissements de nuit locaux. L’arrivée dans la capitale moldave restera dans nos mémoires. Des jeunes mannequins locaux nous vantant la qualité des pommes moldaves à la Renault des années 90, le cadre du week end était donné.

Un sandwich désastreux faisant du parisien de chez Paul un met gourmet digne des plus grands plats de Bocuse nous donna rapidement l’indication que les bonnes surprises ne seraient probablement pas culinaires. Le Boutique Hotel choisi par Alexis , Casa Dacca se révéla être un endroit raffiné et sympathique , au personnel polyglotte et de surcroit idéalement placé. Cela nous donna la possibilité d’arpenter facilement les artères du centre-ville dès le soir de notre arrivée. Nous débutions notre soirée par l’endroit le plus occidental de la ville, l’hôtel Radisson Blue , lieu de résidence de nos bleus lors de ce premier déplacement en vue de la qualification au prochain Euro 2020. Croiser le staff, notre Kylian national ou Thomas Lemar fut un plaisir pour tous les supporters présents.

Vendredi 22 Mars, jour de match fut l’occasion de visiter véritablement la ville. Le Musée d’art soviétique, le marché local noir de monde dès les premières heures de la matinée, les grands parcs composés de jardins sublimes, le centre-ville avec ses boutiques et ses restaurants, son arc de triomphe local ainsi que ses bâtiments gouvernementaux qui rappellent le régime soviétique. En prenant une rue adjacente, nous quittons ce cadre semi oriental semi- occidental pour rejoindre le tiers -monde avec des rues et des appartements désaffectés.
Un déjeuner tardif dans la chaine de restauration italienne locale , un massage dans un institut de Chisinau, un passage chez le barbier irlandais , nous voila en route pour le stade Zimbru. Passage obligé à la Casa Bleu , pour retrouver nos 1500 compatriotes dans une atmosphère festive ou résonnent les différents tubes chers aux victoires de nos bleus.

Escorté par la police moldave, nous prenons ensuite la direction de l’antre du football club de Chisinau qui nous rappelait instantanément l’odeur des affiches de coupe de France propre à tous les stades champêtres. Nos bleus firent le travail avec sérieux en remportant ce match 4-1 après une première mi-temps ou l’essentiel du travail fut effectué. Un plaisir de retrouver des français du monde entier, de toutes les classes sociales venus supporter leur équipe.
Encore un déplacement surprenant et passionnant au service d’une de nos passions : l’équipe de France de football.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − quatre =